- Rencontre avec - Marie, Atelier Aimer

Si les réseaux sociaux ont de nombreux travers, c’est aussi une très jolie source d’inspiration et de découverte : c’est ainsi que je suis tombée sur le travail de Marie, un soir, alors que je me baladais de compte en compte sur Instagram.

© Dorothée Buteau - Mademoiselle Do

Coup de cœur immédiat pour ses créations florales et son univers tellement poétique !

Je découvre alors que Marie est à Nantes : je ne pouvais pas passer à côté !


Je suis donc ravie aujourd’hui d’inaugurer la catégorie “rencontre” avec Marie.

Le but est de vous faire découvrir des artisans, des entrepreneurs, des artistes au parcours et au travail inspirants, et surtout la personne qui se trouve derrière !


© Dorothée Buteau - Mademoiselle Do

Dans son atelier nantais, Marie crée bouquets, couronnes et compositions florales aux accents poétiques et sauvages.


Nous nous sommes rencontrées chez elle, dans une ruelle de Nantes. Imaginez des maisons en pierre grise entourées de jardins ; un cadre bucolique et authentique, à l’image de Marie dont je vous laisse découvrir le travail et les inspirations :


Ton parcours en quelques mots ?

Je suis arrivée à Nantes il y a un peu plus de 3 ans après avoir travaillé dans le domaine de la création de parfum à Paris, à Genève et à Shanghai. J’ai beaucoup voyagé mais j’avais l’impression que ça ne me correspondait plus ; j’ai toujours été très manuelle et cet aspect me manquait dans mon travail.

Mon mari et moi avons eu l’occasion de venir à Nantes ; c’était le moment ou jamais pour me lancer !


Pourquoi la fleur ?

Je me suis orientée vers le parfum parce que j’aimais la fleur et les matières premières. Ce n’était malheureusement pas tout à fait mon quotidien. J’ai donc fait le choix en arrivant à Nantes de me recentrer sur la fleur.

J’ai pris le temps de monter mon projet, et j’ai lancé Atelier Aimer depuis un peu moins d’1 an et demi maintenant.


© Dorothée Buteau - Mademoiselle Do

As-tu suivi une formation spécifique ?

Oui ! Même si le métier de fleuriste n’est pas réglementé, j’ai fait une formation condensée en quelques mois puis j’ai passé mon CAP en candidat libre. Je voulais pouvoir me dire que la boucle était bouclée !

Aujourd’hui avec le recul je me rends compte que j’ai surtout appris à travers les différentes expériences que j’ai pu avoir, notamment en travaillant avec d’autres fleuristes aux univers plus proches de ce à quoi j’aspire.

C’est surtout par l’expérience que l’on apprend : c’est un métier où il y a évidemment de la technique mais c’est aussi et surtout beaucoup de sensibilité et de créativité. C’est un peu un mix de tout !


© Dorothée Buteau - Mademoiselle Do

As-tu eu un mentor ?

Je ne dirais pas un mentor mais j’ai contacté des fleuristes quand je montais mon projet et Florésie, qui est à Reims, m’a proposée de venir l’aider sur des mariages. Ça a vraiment été le déclic !

Même si c’était très clair pour moi dès le départ que je ne voulais pas ouvrir une boutique mais travailler en atelier, on a beaucoup échangé et elle m’a vraiment confortée dans l’idée que c’était ce que j’avais envie de faire.

Elle s’inspire beaucoup de choses plus éthérées, plus organiques qu’elle a pu voir aux États-Unis. C’est aussi la source d’inspiration de la plupart de mes créations. Ils font les choses de manière très différente, beaucoup moins classique que ce que l’on peut apprendre ici.



© Dorothée Buteau - Mademoiselle Do

T’inspires-tu de choses en particulier pour créer ?

C’est vraiment très varié, l’inspiration est un peu partout.

Ce qui est sûr c’est que je ne fais jamais deux fois la même chose!

J’essaie toujours de proposer des créations différentes d’un client à l’autre, de varier et d’axer mon travail sur ces aspects sur-mesure et personnalisé.

Sur les mariages j’essaie de coller au mieux à ce que les clients veulent, à la fois en termes de couleurs mais aussi au-delà. J’essaie de creuser un peu plus, de ne pas rester que sur la déco mais également de comprendre ce qu’ils aiment, l’esprit qu’ils recherchent. Je fais en sorte de le retranscrire dans les fleurs.



© Dorothée Buteau - Mademoiselle Do

Une fleur fétiche ?


Je n’ai pas de fleur fétiche car j’essaie de travailler autant que possible avec les fleurs de saison.

Par contre j’aime vraiment toujours mélanger des fleurs “nobles” - les très belles roses de jardin par exemple - avec des choses un peu plus sauvages.

J’aime bien le contraste que cela apporte sur les textures, mélanger des choses un peu plus sèches, un peu plus passées avec des fleurs fraîches.








Une saison préférée peut-être ?

Même pas ! Même si évidemment l’hiver est un peu plus pauvre pour les fleuristes. C’est là où aimer travailler à la fois la fleur fraîche et la fleur séchée devient un moyen de “tricher” pour intégrer des choses que je ne peux pas trouver tout le temps.


On peut découvrir quelques citations sur ton site, un univers très poétique. As-tu une sensibilité particulière pour la poésie ?

Mon univers si je devais le définir en 3 mots c’est “naturel, sauvage et poétique”.

J’ai vraiment envie que ce côté poétique se dégage de mes créations, et ces petites phrases sont une source d’inspiration pour moi.

© Dorothée Buteau - Mademoiselle Do


Des projets pour Atelier Aimer ?

Je vais déménager dans un nouvel atelier avec un jardin.

J’aimerais beaucoup en utiliser une partie pour faire pousser des fleurs, notamment des variétés que je ne trouve pas. L’offre n’est malheureusement pas aussi large que je le souhaiterais.

Même si j’ai conscience que je ne pourrai pas être autosuffisante en fleurs, mon envie à long terme est d’avoir un choix de fleurs du jardin à utiliser dans mes bouquets ou à faire sécher pour les couronnes.


Pour finir, as-tu une bonne adresse à partager à Nantes ?

La boutique éthique “Les Trésors Partagés: je n’achète pas beaucoup pour moi mais quand je le fais j’aime bien savoir un tout petit peu d’où viennent les choses.

La boutique de créateurs “Tribü- où je suis ! - j’aime bien le principe de cette boutique qui est tenue par les créateurs, sans intermédiaire.


Un créateur coup de coeur ?

Je ne suis pas très objective car je la connais très bien mais en même temps j’adore son travail : Solenn Larnicol, qui est illustratrice et céramiste. Elle a vraiment un univers singulier et reconnaissable : un côté à la fois très enfantin et naïf mais aussi très poétique. On se retrouve beaucoup sur ce côté poétique et très délicat.

On a fait une collaboration toutes les deux pour proposer des pièces qui mêlent céramique et fleurs séchées.


Et une boutique de plantes à Nantes ?

Jane Jardinerie si je devais en citer une !


© Dorothée Buteau - Mademoiselle Do

Retrouvez Marie :

_ Sur son site

_ Sur son compte Instagram

_ Sa collaboration avec Solenn, de Solylaisse à retrouver à la boutique Tribü, 4 Rue de l'Hotel de Ville à Nantes


Photos © Dorothée Buteau - Mademoiselle Do

  • Primesautier.traiteur.vegan.instagra
  • Primesautier.traiteur.vegan.facebook
  • Primesautier.traiteur.vegan.twitter
  • Primesautier.traiteur.vegan.youtube
  • Primesautier.traiteur.vegan.pinteres
  • Primesautier traiteur vegan nantes